Actualité par Region

Afrique

Lorsqu’un faussaire sévit sur Whatsapp…
Qui est Vritch Toklok, qui signe un texte sous le label RITP ? Voilà qui sent à plein nez la fausse couverture, le nom d’emprunt, l’intox pure et dure…D’ordinaire, ce type de prose qui se retrouve sur les babillages de Whatsapp ne suscite qu’un geste rapide et définitif : un seul clic et tout est [...]
blog de colette-braeckman | 19-juin-2021 15:57

Un cadre juridique pour la restitution des oeuvres coloniales
Alors que toutes les anciennes puissances colonisatrices sont confrontées au même problème –comment gérer, comment restituer- les œuvres d’art saisies lors de la conquête et qui peuplent les musées d’Europe, la Belgique a choisi une approche novatrice, adoptée lors de la dernière réunion du « kern ». C’est Thomas Dermine, secrétaire d’Etat chargé de la [...]
blog de colette-braeckman | 19-juin-2021 15:54

Le Tigré serait ramené à l’âge de la pierre
Depuis 27 ans, le professeur Nyssen, qui enseigne la géographie à l’Université de Gent est familier de l’Ethiopie et plus particulièrement du Tigré où il se rend chaque année. Ayant connu les grandes famines des années 90, il a pu constater les progrès réalisés et mesure l’ampleur des destructions actuelles. « Lors de mes premier [...]
blog de colette-braeckman | 19-juin-2021 15:52

France-Rwanda, le dernier cercle de la vérité reste à traverser
Les historiens n’ont eu accès qu’aux sources écrites, l’implication réelle de la France au Rwanda demeure un secret d’Etat et bien des questions demeurent sans réponse. Venant après 27 ans de déni et un Himalaya de mensonges et de désinformation, la visite à Kigali du président Macron représente un tournant important dans les relations entre [...]
blog de colette-braeckman | 26-mai-2021 18:16

Cameroun, 26 mai 1990- 26 mai 2021: Le Social Democratic Front 31 ans après

Discours_Lancement_SDF26052021

26 mai 1990- 26 mai 2021, déjà 31 ans comme le Social Democratic Front (SDF, ndlr) naissait sous le coup d'une marche historique noyée dans une violence policière indicible qui avait laissé sur les carreaux six morts et de nombreux blessés.

Ni John Fru Ndi, son leader qui venait de perdre les primaires au sein du Rdpc en 1988, eut l'idée de regrouper des personnalités proches à lui et de mettre sur pied le SDF.

A partir de cet instant, l'information doit circuler de bouche à oreille dans toute la ville de Bamenda, des marches de lancement seront programmées. De nombreux Camerounais partiront des régions du Cameroun pour y prendre part.

Les autorités locales à l'époque ont tout de suite compris que l'ère du monopartisme était révolue. C'est ainsi qu'il fallait prendre toutes les mesures nécessaires pour contrecarrer cette marche que le SDF qualifie depuis lors d'historique.

Samedi 26 mai 1990

Ce samedi 26 mai 1990, la marche dite historique commence dans la ville de Bamenda. La Commercial Avenue sera bloquée par les patrouilles mixtes formées des éléments de la compagnie de gendarmerie de la ville et de la 223ème compagnie de combat des forces armées.

Entre temps, les manifestants s'étaient rendu compte que les hommes en tenue portaient des armes non chargées…Les munitions des hommes de troupe se trouvant dans des camions stationnés en retrait de la scène.

" Les assaillants ont-ils tentés de s'emparer de l'arme du militaire ? "Oui", affirme un témoin de la scène ayant requis l'anonymat. "Le lieutenant s'est couché sur le sol pour protéger son arme sous la pression de la foule excitée. Il aura par la suite la clavicule cassée à la suite d'une pierre reçue à l'épaule", poursuit notre source. "Voyant sans doute le lieutenant en danger, un caporal de la 223ème compagnie de combat prendra sur lui de casser les caisses de munitions laissées dans les voitures et de les distribuer à ses camarades".Les affrontements qui, selon notre témoin, durent moins de quinze minutes, laissent sur le carreau 6 personnes.(1)

Les six martyrs de la liberté

Il s'agit de Juliette Sikot, Fidelis Chosi, Edwin Nfon, Mathias Tifuh, Christopher Asanji,Evaristus Toje, tous tombés ce 26 mai à Bamenda

Dans la soirée, un communiqué officiel signé de Henri Bandolo, alors ministre de l'Information et de la culture et lu sur les ondes du Poste national de la Crtv, fait bien état de six morts, mais des morts piétinés dans la bousculade.

Un "black out" total est fait sur la relation des faits faite par la station provinciale locale." écrit Jean Francis Belibi du quotidien Mutations(2).

Quelques mois plus tard, l'Assemblée nationale du Cameroun se réunit au cours d'une session baptisé "session des libertés".

Des textes de lois sont adoptés au rang desquels celui portant liberté d'association et de partis politiques au Cameroun. Ce que le peuple camerounais appelle de "Loi de 1990". Le multipartisme est réinstauré, 43 ans après avoir été supprimé.

Trente et un ans après les événements de Bamenda, le Sdf se rappelle toujours de cette fameuse date du 26 mai 1990.

Commémorer désormais les martyrs du SDF

Le Front social démocrate (Sdf) de Ni John Fru Ndi avait défié l’autorité du sous-préfet de Bamenda 2e en érigeant, le 5 janvier 2009 dans le chef-lieu du Nord-Ouest, le panneau monument des martyrs en mémoire des Camerounais tués par l’armée nationale le 26 mai 1990 lors du lancement du Sdf.

Liberty_Square_Bamenda_Middle2021

Le sous-préfet avait en effet refusé l’érection d’un tel monument.

Dans la nuit de jeudi 8 à vendredi 9 janvier 2009, des individus non encore identifiés ont coupé et emporté le panneau sur lequel il était écrit : « Liberty square : in memory of the six who shed their blood for democracy in Cameroon, 26th may 1990 ». On se souvient qu’à l’implantation de ce monument, des militants du Sdf ont eu maille à partir avec le sous-préfet.

Pendant qu’ils s’apprêtaient à faire une prière en mémoire de leurs « illustres camarades disparus », le sous-préfet Jacques Dzutchumyin Nguamkam a surgi. Le chef de terre leur a intimé l’ordre de tout arrêter. Il exigeait non seulement la présentation de l’autorisation de ce « meeting », mais également celle de l’implantation de la plaque (3).

Ce parti jadis porteur d’espoir de changement , continue son bout de chemin , malgré quelques manquements enregistrés ici et là. L'on s’interroge toujours sur la capacité du SDF de faire encore rêver les camerounais.

Ses ratés politiques sont aujourd’hui sur toutes les lèvres au sein du SDF. Lorsque Paul Biya déclara la conférence nationale souveraine « sans objet », le leader du Sdf, proclama qu’il tiendra sa conférence à lui, « même sous un arbre ». Bien sûr, il ne la tiendra pas.

Plus grave, au sein même du Sdf, John Fru Ndi, le blindage de l’article 8.2 est devenu une sanction inéluctable pour tout militant récalcitrant

31 ans après sa création, le SDF est encore sur le chemin ankylosé de la démocratie camerounaise.

Quelques pères fondateurs du SDF

Au départ, ils sont douze et constituent le Study group 89:

- John Fru Ndi, libraire à Bamenda,
- Siga Asanga, enseignant de littérature à l’Université de Yaoundé,
- Nyo’ Wakaï, magistrat hors hiérarchie, conseiller à la cour suprême,
- Vincent Feko, inspecteur des Impôts à Douala,
- Clément Ngwasiri, enseignant de droit à l’Université de Yaoundé,
- Albert Mukong, habitué de la contestation et des prisons politiques,
- Carlson Anyangwe, enseignant de droit à l’Université de Yaoundé,
- James Mba-Akhu Banga, homme d’affaires à Yaoundé,
- Aloysius Tebo, homme d’affaires à Yaoundé,
- Alfred Azefor, enseignant à l’Ecole normale, annexe de Bambili,
- Gemuh Akuchu et Tah Zacharias (qui quittera le groupe bientôt).
- Thomas Akumbo

Les douze se retrouvent pour la première fois le 11 novembre 1989 dans les locaux de la Presbyterian Church Center de Bamenda.

Qui a convoqué la réunion?

Albert Mukong, répondent certaines sources. L’initiative vient très vraisemblablement de John Fru Ndi, un laïc très engagé dans les activités de cette paroisse, et ami du révérend pasteur Gana, leur hôte du 11 novembre 1989.(4)

Mais Albert Mukong et Vincent Feko sont membres d’un autre groupe, qui, à Douala, travaille au lancement d’un autre parti. Constitué de Yondo Black, Henriette Ekwe, Anicet Ekane, Kwa Moutomé, Charles René Djon Djon..., il n’entretient aucun rapport formel avec le Study group 89.(4)

Mais l’arrestation de Yondo et ses camarades, en février 1990, semble avoir encouragé les membres du Study group à sauter le pas.

En effet, il se réunissaient au départ pour élaborer un mémorandum à adresser aux Nations unies sur la question anglophone.

Le 17 février 1990, le Study group renonce à son projet de mémorandum et prend la résolution de lancer plutôt un parti politique. Ce sera chose faite le 26 mai 1990 à 14 h. ...26 mai 1990- 26 mai 2020,le Social Democratic Front (SDF) 31 ans après....

(1) Nicolas Tejoumessie, Challenge Hebdo du 28 mai 1990
(2) Jean Francis Belibi, Mutations, 28 mai 1990
(3) Franck Essomba, Le Messager du lundi 12 janvier 2009
(4) B Forbin, The Herald, 13 november 1989

Hugues SEUMO


prisma.canalblog.com | 26-mai-2021 11:22

Le rapport Mapping est sorti des tiroirs de l’ONU
Vilipendé par le Rwanda, qui le considère comme une autre manière de poursuivre la guerre et de discréditer le FPR qui a mis fin au génocide, cité à chaque intervention par le Docteur Mukwege qui, au nom des victimes, réclame la fin de l’impunité et la mise en place de tribunaux mixtes, le « rapport [...]
blog de colette-braeckman | 25-mai-2021 17:30

Caraïbe

Europe

Ecosse : pourquoi il ne faut pas soutenir les indépendantistes
La perspective écossaise actuellement n'est pas celle d'un état-nation, mais d'une euro-région. Il ne s'agit donc pas d'un mouvement national-démocratique mais impérial-dirigiste. C'est la raison pour laquelle, dans le contexte actuel, il ne faut pas soutenir les indépendantiste écossais. Cet article se propose de donner quelques détails. Depuis le Brexit, la question de l'indépendance écossaise est régulièrement remise à la surface. Les médias (...) - Europe
AgoraVox | 07-août-2021 10:46

L'Amour de la Forme du Droit
< L'Amour de la Forme du Droit > : qu'est-ce à dire ? C'est oublier l'esprit des lois ; c'est glorifier l'habit qui cache la misère morale ; c'est masquer des manœuvres déshonorantes ; c'est se mentir à soi-même. Cet Amour de la Forme est peu à peu devenu notre quotidien en Europe, sans que l'on n'y prenne garde : même si nous n'approuvons pas, nous tolérons ou nous détournons le regard. Alexis de Tocqueville confie « Les Américains (...) - Europe
AgoraVox | 02-août-2021 14:45

Après la France, l'Italie se réveille et proteste, dans l'indifférence des médias
En ces heures à Turin, en Italie, des manifestations de rue ont lieu contre l'imposition du green pass, lancée par le gouvernement à partir du 6 août prochain. Une vidéo explicative est ici : https://twitter.com/max_aer/status/1418320619301744647 Torino ! Siiiiii pic.twitter.com/3xnGdtZ0hz — Luna (@max_aer) July 22, 2021 Il est intéressant de noter que la presse italienne, tout en vantant d'une part le magnifique sort progressif de ce pass, accueilli comme la méthode (...) - Europe
AgoraVox | 24-juil.-2021 20:36

La discrète victoire commerciale de Londres sur Bruxelles
En début d'année, les Bremainers contrariés avaient sauté sur les statistiques du commerce extérieur de la Grande-Bretagne du mois de janvier (avec la chute de 41% des exportations britanniques vers l'UE) pour montrer les prétendues conséquences néfastes du Brexit. Non seulement leur interprétation d'alors était mauvaise, mais les statistiques suivantes sont toujours favorables à la Grande-Bretagne… Plus de croissance après le Brexit Bien (...) - Europe
AgoraVox | 16-juil.-2021 10:21

Il n’y a pas d’argent magique, ou comment sortir du piège de la dette

Les politiques monétaires non conventionnelles ont joué un rôle utile depuis 2008. Mais pour conserver leur crédibilité, donc leur efficacité, y compris lors des futures crises systémiques, les banques centrales doivent se prémunir contre deux risques symétriques: se laisser dominer par les États, qui pourraient souhaiter une intervention ininterrompue pour «garantir» leur solvabilité; ou se laisser dominer par les marchés financiers.


telos-eu.com | 15-juil.-2021 09:05

Netanyahou: la fin d’un règne ou la fin d’une ère?

Fin de règne ou fin d’une époque ? C’est là la question. Pour ses partisans et l’intéressé lui-même, la réponse est claire : ni l’un ni l’autre. Benyamin Netanyahou aurait pu tirer prétexte de ce revers politique qui porte au pouvoir une coalition où il n’est plus au centre, où il n’est plus tout court, pour s’occuper de ses affaires judiciaires et revenir ensuite dans l’arène si la justice lui donnait raison. Il aurait pu également annoncer son retrait définitif de la vie politique. Il n’a pas souhaité partir dans ces conditions.


telos-eu.com | 13-juil.-2021 11:08

Amérique du Sud

Amérique latine: calendrier électoral 2021 en pandémie et sans Trump
8 janvier 2021 (LatinReporters.com) - L'année électorale 2021 en Amérique latine est dominée par la pandémie de Covid-19, l'importance globale de scrutins dans dix pays comptant 45% des 650 millions de Latino-Américains et la possible confirmation de la fin de la remontée conservatrice dans la région, combinée au départ tumultueux de la Maison Blanche du populiste de droite Donald Trump.
latinreporters.com | 09-janv.-2021 01:00

Berlín: de símbolo de la Guerra Fría a urbe cosmopolita
BERLÍN, 26 de octubre 2019 (LatinReporters.com) - Presente en toda la ciudad, el recuerdo de su pasado turbulento está reconvertido en reclamo turístico y tal vez sirve de aviso a las nuevas generaciones.
latinreporters.com | 09-janv.-2021 00:45

Matanzas, la Atenas de Cuba
MATANZAS, 20 de mayo 2019 (LatinReporters.com) - Por ser tierra de poetas y músicos se conoce a la ciudad de Matanzas como la Atenas de Cuba. Su esplendor cultural y económico brilló en los siglos XVIIII y XIX y su provincia esconde muchos atractivos para el viajero.
latinreporters.com | 09-janv.-2021 00:30

Dans le Cuba profond, la surprenante vallée de Viñales
VIÑALES, 14 mai 2019 (LatinReporters.com) - Il vaut la peine de découvrir dans la vallée de Viñales, inscrite au Patrimoine de l'Humanité, une végétation luxuriante, des buttes extravagantes, la Fresque de la préhistoire, des indigènes, et, dans la même région, la Route du tabac.
latinreporters.com | 09-janv.-2021 00:15

En la Cuba profunda, el sorprendente Valle de Viñales
VIÑALES, 12 de mayo 2019 (LatinReporters.com) - Vale la pena descubrir en el Valle de Viñales, declarado Patrimonio de la Humanidad, una naturaleza exuberante, mogotes, el Mural de la Prehistoria, indígenas y, en la misma región, la Ruta del Tabaco.
latinreporters.com | 09-janv.-2021 00:00

Turismo - FITCuba 2019 celebra el 500 aniversario de La Habana
LA HABANA, 9 de mayo 2019 (LatinReporters.com) - La Habana festeja su 500 aniversario con una imagen renovada y un intenso programa de celebraciones al que se sumó la Feria Internacional de Turismo (FITCuba), aprovechando la atracción patrimonial y cultural de la ciudad, por donde pasan el 50% de los visitantes al país.
latinreporters.com | 08-janv.-2021 23:45

Moyen Orient

Les flux RSS et Atom appartiennent à leurs propriétaires respectifs.