union-europeenne

Actualité

Royaume-Uni : “Les limites que Londres veut imposer à l'immigration sont illégales selon Bruxelles”

Le projet du Premier ministre britannique David Cameron “enfreint les règles de base”, note The i, citant le président sortant de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Dans une interview à la BBC, ce dernier a également mis en garde sur le fait qu’”en quittant l’Europe, le Royaume-Uni se retrouverait isolé et avec ‘zéro influence’”.

Le quotidien ajoute que Cameron “étudie une limite annuelle au nombre d’immigrés peu qualifiés provenant d’autres pays européens qui seraient autorités à travailler au Royaume-Uni”. Une mesure visant à ne pas céder de terrain au UKIP, qui prône la sortie du pays de l’UE. Cameron prévoit également de renégocier le statut du Royaume-Uni au sein de l’Union en vue du référendum sur la question qui doit se tenir en 2017, si les Conservateurs devaient rester au pouvoir après les élections de 2015.


presseurop.eu | 20-oct.-2014 12:21

Débat : Le populisme va-t-il sauver la démocratie libérale ?

Le populisme est une partie intégrante de la démocratie depuis l’époque romaine, écrit le politologue Yascha Mounk dans Foreign Affairs, et sa réapparition est une chose naturelle après “la période prolongée de croissance économique spectaculaire” qui a duré entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et la fin des années 1970. Alors que les politiques de l’establishment estiment des phénomènes tels que la victoire des partis eurosceptiques aux élections européennes de mai 2014 résultent de la crise financière qui va cesser avec la reprise économique, Mounk considère qu’une “stagnation du niveau de vie à long terme et les crises d’identité profondes” en sont à l’origine.

Les citoyens des démocraties occidentales doivent faire face à la fin d’une tendance qui remonte à la révolution industrielle où chaque génération avait un meilleur niveau de vie que la précédente, à une instabilité économique croissante et à une incertitude concernant l’avenir, ce qui fait qu’ils sont “de plus en plus convaincus du fait que l’establishment politique n’a pas tenu ses promesses”. Les “millions d’immigrés” aggravent le sentiment d’insécurité. Au lieu de rester pour des séjours temporaires comme les gouvernements le promettaient, on

leur a accordé le droit de demeurer dans leurs pays d’adoption et ils ont commencé à exiger à ce qu’on les accepte comme des membres à part entières de la nation.

Dans ce contexte, les populistes profitent du fait qu’ils se désignent eux-mêmes comme les avocats de “la majorité silencieuse”. En “promettant de protéger les intérêts de ceux qui font ‘vraiment’ partie de la nation des minorités avec lesquelles les élites politiques sont censées avoir des connivences”. Après une période de prospérité économique au cours de laquelle “l’establishment politique de la plupart des démocraties occidentales a réussi à marginaliser ses rivaux populistes”, la résurgence du populisme peut être considérée comme étant une menace pour la démocratie elle-même.

Mais “tous les mouvements populistes ne sont pas forcément mauvais pour la démocratie”, selon Mounk qui précise que les démocraties doivent “faire entendre la voix de ceux qui se sentent biaisés et qui alimentent le populisme tout en convainquant les électeurs du fait que les solutions faciles proposées par les populistes sont voués à l’échec”. Sur le plan économique, ceci implique des changements politiques risqués :

Surtout en Europe du Sud et de l’Ouest, les hommes politiques vont devoir prendre des mesures très impopulaires, y compris sur la hausse de l’âge de départ à la retraite et sur l’assouplissement de la protection de l’emploi. […] Mais une nouvelle génération d’hommes politiques ambitieux, comme le premier ministre italien, Matteo Renzi, est de plus en plus soutenue dans ses efforts consistant à mettre en place des réformes économiques douloureuses en permettant aux frustrations populistes de s’exprimer et en se ralliant les électeurs autour de l’objectif de redistribution.

Rassurer les citoyens sur l’identité nationale menacée posée par l’UE est une tâche encore plus difficile pour les dirigeants européens, ajoute Mounk :

Renoncer à l’engagement de long terme d’une “union sans cesse plus étroite” serait un début prometteur. Cette aspiration donne un argument facile aux populistes qui prétendent que les bureaucrates de l’UE ne seront pas rassasiés tant qu’ils n’auront pas démantelé les États-nations. En promettant qu’ils ne vont pas dépasser une certaine limite dans le processus d’intégration, les dirigeants européens pourraient s’inoculer contre l’accusation selon laquelle ils ne sont pas favorables à la souveraineté nationale et qu’ils défendent les piliers de l’UE, tels que la libre circulation des biens et des personnes.


presseurop.eu | 20-oct.-2014 12:13

Mieux vaut être anglophone au Québec que francophone en Flandre
La Libre Belgique m’a demandé de comparer, pour la chronique mensuelle que je fais pour leur site, la Flandre et le Québec où j’ai passé quelques semaines cet été. Voici...
bruxelles.blogs.liberation.fr | 18-oct.-2014 14:40

UE-Russie : La Russie conteste les sanctions devant la justice européenne

La Russie va amener l’UE devant la Cour de justice européenne pour avoir imposé des sanctions contre ses institutions, annonce le Financial Times*, qui y voit “une signe de la souffrance que l'exclusion des entreprises des marchés de capitaux mondiaux inflige à l'économie russe”.

La compagnie pétrolière nationale Rosneft et l’homme d’affaires Arkadi Rotenberg ont demandé à la Cour d’annuler la décision prise par le Conseil européen en juillet dernier de limiter l’accès des compagnies et banques russes aux marchés européens.

Le journal financier écrit que la Cour est déjà

allée contre le Conseil par rapport à des mesures similaires imposées à l'Iran et la Syrie. En particulier, le tribunal a jugé qu'en imposant des sanctions, les Etats européens ont été trop dépendants de sources confidentielles, qui nuisent à la capacité des personnes ciblés de monter une défense efficace.

Le Financial Times anticipe une longue suite d’appels, ce qui veut dire que l’”action en justice ne promet pas un soulagement rapide de la douleur économique” provoquée par les sanctions.


presseurop.eu | 17-oct.-2014 17:14

Zone euro : Les sept peurs des marchés

Pendant deux ans, cela semblait aller mieux, mais le pessimisme est de retour sur les marchés financiers,écrit De Volkskrant, au lendemain de la clôture de l’Amsterdam Exchange Index (AEX) au niveau le plus bas depuis un an : 376,27 points, soit une baisse de 0,9% en un jour. Le CAC 40 (Paris) et la FTSE 100 (Londres) ont perdu tout les deux 0,5%.

Selon le journal néerlandais,

Les cours boursiers ont augmenté de 17% l’année dernière, une progression qui a continué pendant les six premiers mois de cette année. Les anticipations des actionnaires qui ont prévu une reprise économique ont été bafouées par un rapport du FMI, qui considère qu’une troisième récession serait très probable. […] Les prévisions pessimistes du FMI ont été renforcés par des résultats peu performants de l’économie allemande.

De Volkskrant attribue ce pessimisme à sept facteurs : une éventuelle récession dans la zone euro ; la déflation ; la menace de l’Ebola ; la crainte d’une nouvelle crise de l’euro ; des divisions dans la zone euro sur la politique monétaire de la Banque centrale européenne ; des inquiétudes financières aux États-Unis et en Chine, ainsi que

la raison la plus triviale: lorsque les feuilles d'automne tombent, les marchés financiers sont souvent en situation de crise. Les krachs boursiers historiques de 1929 et de 1987 ont eu lieu au cours du mois Octobre.


presseurop.eu | 17-oct.-2014 17:09

Budget 2015: cherche désespérément issue de secours
La France cherche-t-elle l’épreuve de force avec ses partenaires de la zone euro ? Tout le laisse à penser, Michel Sapin, le ministre des Finances, ayant exclu tout effort supplémentaire...
bruxelles.blogs.liberation.fr | 16-oct.-2014 17:00

Zone euro : “Crainte d’une nouvelle récession en Europe. Les bourses plongent”

Le spectre d’une nouvelle récession de l’UE s’est clairement manifesté hier sur les marchés financiers. Les cours des actions européennes ont subi la plus forte baisse de ces derniers mois”, écrit El Mundo. “L’Allemagne a tiré la sonnette d’alarme cette semaine en révisant fortement à la baisse ses prévisions de croissance, ce qui a conduit à une diminution historique des rendements obligataires”, ajoute le quotidien espagnol. De plus,

le FMI a prévenu qu’il pourrait y avoir un ralentissement de l’activité dans les principales économies européennes. Le risque d’une potentielle stagnation généralisée dans la zone euro est augmenté par la France et l’Italie, qui sont en difficulté. Les gouvernements français précédents n’ont pas réussi à inverser la tendance : l’économie de l’Hexagone ne parvient pas à gagner en compétitivité et le gouvernement de Manuel Valls se bat pour mettre en place un programme de réformes.


presseurop.eu | 16-oct.-2014 15:22

Economie : Un pavé dans la mare
Jyllands-Posten, Aarhus – Cartoon. Voir en entier .
presseurop.eu | 16-oct.-2014 15:13

UE-Russie : Tous les amis de Poutine
Newsweek Polska, Varsovie – Un quart de siècle après qu’ils se sont libérés du joug soviétique, les dirigeants d’Europe centrale se sont rapprochés de Moscou, par intérêt ou par méfiance vis-à-vis des Etats-Unis et…de l’UE. Voir en entier .
presseurop.eu | 16-oct.-2014 09:50

Competition : ‘Ils oppriment nos entreprises’

Les entreprises polonaises qui envoient leurs salariés en Allemagne, en France ou en Belgique doivent faire face à des contrôles bien plus stricts que leurs homologues locales, écrit Rzeczpospolita, relatant les plaintes enregistrées par la Chambre de commerce polonaise (PIH). Les membres de cette organisation ont lancé un appel au gouvernement polonais en lui demandant de l’aide pour faciliter la délégation de salariés vers d’autres pays de l’UE. Selon les estimations, leur nombre s’élèverait à 250 000 chaque année.

Les entrepreneurs polonais font l’objet d’inspections à outrance, surtout en France et en Allemagne. On les accuse de faire travailler leurs salariés illégalement”, explique au quotidien l’expert de la chambre de commerce. La situation des quelque 25 000 entreprises polonaises qui envoient leur salariés à l’étranger est aggravée par les règlementations assez vagues concernant l’assurance sociale et les décision des cours de justice en Pologne qui compliquent le processus, note Rzeczpospolita.


presseurop.eu | 15-oct.-2014 19:28

Transparence : Des eurodéputés double emploi

Plus de la moitié des députés du Parlament européen — 53% des 751 élus — ont des activités professionnelles en paralèlle avec leur travail comme élus, note El País, qui cite un rapport interactif de l’organisation Transparency International rendu public le 13 octobre. Tout en signalant que ce rapport “est plein d’erreurs”, le quotidien espagnol observe que les députés européens “présentent de possibles conflits d’intérêt difficiles à clarifier avec la documentation que, depuis cette année, ils doivent présenter de manière homogène” au Parlement européen.

Pour sa part, EUobserver signale que “leurs activités ne sont pas ilégalles”, et qu’elles proviennent “d’activités externes qui s’ajoutent à leur salaire de base de 8 000 euros par mois auxquels s’ajoutent jusqu’à 11 000 euros de frais de déplacement et de logement”. Dans l’ensemble, cela représente “entre 5,8 et 18,3 millions d’euros par an” gagnés par l’ensemble des eurodéputés en plus de leur salaire. Le site web basé à Bruxelles ajoute que

selon les règles éthiques renforcées qui s’appliquent au nouveau Parlement, les députés européens doivent complèter leur déclarations à leur arrivée, sous format électronique.


presseurop.eu | 15-oct.-2014 14:45

Commerce en ligne : Un front anti-Amazon s’organise

Le secteur de l’édition se mobilise contre le géant américain Amazon. Ainsi, expliquent Les Echos, le Centre national français du livre est à l’origine de la première Déclaration européenne pour le livre.

La déclaration, signée “la semaine dernière par 14 organismes professionnels européens, [...] ne cite jamais Amazon mais vise clairement ses pratiques”, écrit le journal français : dumping fiscal, abus de position dominante...et a notamment pour objectifs de “garantir les droits des auteurs et de préserver ceux des lecteurs”.

Pour Les Echos,

cette initiative pourrait coordonner les différents mouvements anti-Amazon qui apparaissent aux quatre coins de l’Europe...mais aussi aux Etats-Unis.


presseurop.eu | 15-oct.-2014 10:06

Belgique: un gouvernement à fond la Flandre
Le casting du nouveau gouvernement belge, révélé au lendemain de l’accord de majorité qui unit pour cinq ans les Flamands de la N-VA, du CD&V (chrétiens-démocrates) et de l’Open VLD...
bruxelles.blogs.liberation.fr | 14-oct.-2014 19:13

Immigration : L’Union lance une vaste opération contre les sans-papiers

L’UE a lancé une vaste opération de police visant à contrer l’immigration illégale dans les 26 pays de la zone Schengen de libre circulation, et ce pendant deux semaines, révèle EUobserver.

Citant une note interne du Conseil de l'UE, le site rapporte que “des milliers de policiers” vont “arrêter et, si possible, rapatrier les personnes sans papiers valides” aux postes de frontière et aux gares ferroviaires et routières.

Selon EUobserver, la présidence italienne de l’UE est à l’origine de l’opération, baptisée Mos Maiorum (littéralement “Coutumes ancestrales”) et présentée comme “un exercice de récolte de renseignements” :

Des détails comme l’âge, la nationalité, la date de naissance, le lieu et le moment de l’interpellation, les moyens de transport, les parcours des migrants et les demandes d’asile — s’il y en a — seront récoltés. […] La police tentera également de savoir combien les migrants ont payé pour entrer dans l’UE, leur destination finale et le nom des personnes qui les ont aidés le long du parcours.

EUobserver affrime qu’“un pays a refusé de participer” à l’opération, sans le citer.


presseurop.eu | 14-oct.-2014 13:59

France : “Prix Nobel : le retour de la France qui gagne”

Après Patrick Modiano en littérature, un autre Français a été sacré prix Nobel, en économie : le chercheur Jean Tirole, primé pour son “analyse de la puissance du marché et de la régulation”. Pour La Tribune, “l’académie royale de Suède vient, avec ces deux prix Nobel, d’adresser un message ‘anti-French Bashing’ qui tombe à point nommé”.

Dans son éditorial, le quotidien économique explique que “ce succès” –  

a le mérite de redonner à la France une partie de l’estime de soi qui lui fait cruellement défaut actuellement. À l’international d’abord, c’est la reconnaissance de la qualité d’une université française qui place [...] sept économistes de moins de 45 ans parmi les meilleurs du monde [...].


presseurop.eu | 14-oct.-2014 11:15

Hugo De Greef : “Le chiffre d’affaires de la culture est plus élevé que celui de l’automobile”
Dilema Veche, Bucarest – L'une des caractéristiques de l'Europe, c'est le soutien de l’État à la production culturelle et à la protection du patrimoine. Le manager culturel belge estime toutefois que l'Europe et les Etats membres n'investissent pas suffisamment dans ce secteur. Voir en entier .
presseurop.eu | 14-oct.-2014 10:45

Catalogne : “Adieu à la consultation”

Le président de la Catalogne, Artur Mas, a annoncé le 13 octobre qu’il renonçait à organiser une consultation populaire sur l’indépendance de la région, prévue pour le 9 novembre. Après la suspension par la Cour constitutionnelle du référendum, “Mas avait décidé de remplacer le référendum sur la souveraineté par un ‘processus participatif’, ce qui a provoqué la rupture de l’unité du bloc souverainiste”, explique El Periódico.

Mas n’a pas su rallier les autres partis indépendantistes à sa proposition ni les accepter dans son gouvernement. Certains, comme Esquerra republicana de Catalunya (ERC), ont proposé que “le Parlement catalan proclame l’indépendance” et que “l’on entame un processus constitutionnel” en ce sens.


presseurop.eu | 14-oct.-2014 10:42

Auditions des commissaires désignés : Danseuse-étoiles
De Volkskrant, Amsterdam – Cartoon. Voir en entier .
presseurop.eu | 14-oct.-2014 09:58

Belgique: un gouvernement à fond la Flandre
Mon article sur la composition du nouveau gouvernement flam... heu belge est ici.
bruxelles.blogs.liberation.fr | 13-oct.-2014 19:54

Balkans : “Cvijanović, Izetbegović et Čović en tête de la course à la présidence de la Bosnie-Herzégovine”

Selon les premiers résultats des élections présidentielle et législatives du 12 octobre, Bakir Izetbegović (Parti d’action démocratique, SDA, nationalistes), Željka Cvijanović (Alliance des Sociaux-démocrates indépendants, SNSD, opposition) et Dragan Čović (Union démocratique des Croates de Bosnie-Herzégovine, HDZ BiH, nationalistes) sont arrivés en tête de l’élection pour la présidence tripartite entre Musulmans, Serbes et Croates au sein de leurs communautés respectives, rapporte Nezavisne novine.

Le quotidien ajoute que le taux de participation a été de 52,73% dans la Fédération bosno-croate et de 56,94% dans l’entité serbe. Les résultats définitifs, ainsi que ceux des législatives, seront connus en début de semaine.

Les élections font suite à quatre années d’instabilité et de blocage politique, ainsi qu’à une vague de protestations en début d’année contre la corruption, le chômage et la pauvreté.


presseurop.eu | 13-oct.-2014 11:13

Royaume-Uni : “Je vais permettre aux Conservateurs de rester au pouvoir pour obtenir une consultation sur l’UE l’an prochain”

Nigel Farage, le chef du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (Ukip), a déclaré qu’il aiderait les conservateurs à former une majorité après les élections générales de 2015 si l’actuel Premier ministre David Cameron accepte d’organiser rapidement un référendum sur l’appartenance à l’Union européenne, écrit le Daily Mirror

Le quotidien britannique note que –

Cameron a déjà promis un référendum sur l’Europe en 2017 en cas de victoire des conservateurs lors de la prochaine élection. Mais M. Farage a dit que [ce référendum] pourrait être avancé dans le cas où Ukip remporterait assez de sièges pour pouvoir inverser l’équilibre des forces dans un Parlement minoritaire.

Le tabloïd rappelle que, si par le passé, Farage a “affirmé qu’il ne concluerait jamais d’accord avec les conservateurs”, il a changé de discours en raison de l’entrée de son parti eurosceptique au Parlement après sa victoire lors de l’élection partielle du 9 octobre. Le journal cite également un sondage selon lequel “un électeur sur quatre dit désormais soutenir le parti anti-Europe”. Lequel “pourrait gagner entre 12 et 128 sièges” sur les 650 du Parlement.


presseurop.eu | 13-oct.-2014 11:13

La Belgique se prend des droites
Le Royaume de Belgique à un gouvernement, ce qui en soit une sacrée nouvelle : il n’a fallu, en effet, « que » quatre mois et demi après les élections...
bruxelles.blogs.liberation.fr | 11-oct.-2014 07:04

La Commission Juncker est quasiment adoubée par le Parlement malgré quelques "planches pourries"
Pierre Moscovici l’a échappé belle : il a finalement été confirmé, mercredi soir, par les députés européens dans sa future fonction de commissaire chargé des affaires économiques et monétaires. Jusqu’au...
bruxelles.blogs.liberation.fr | 10-oct.-2014 20:43

Budget 2015: comment la Commission use des médias pour éviter la guerre avec Paris
Le projet de budget français pour 2015, présenté la semaine dernière, est totalement et sans contestation possible en dehors des clous européens : alors que le gouvernement s’était solennellement engagé,...
bruxelles.blogs.liberation.fr | 10-oct.-2014 18:50

Ivan Krastev : “Poutine a détruit un mythe”
HotNews.ro, Bucarest – Dans cet extrait d'un interview, le politologue bulgare affirme que l’isolationnisme croissant de la Russie et son attitude aggressive contredisent la théorie selon laquelle l’interdépendance économique empêche la guerre. Voir en entier .
presseurop.eu | 10-oct.-2014 09:45

Roumanie : “Les Hongrois de Roumanie veulent l’autonomie mais ne savent pas ce que c’est”

Alors que, mi-septembre, l’Union démocrate magyare de Roumanie a présenté son projet de loi sur l’autonomie du “Pays sicule” (Est de la Transylvanie), une récente étude du quotidien Adevărul semble démontrer que peu de Hongrois sont capables de définir cette autonomie, ni même d’expliquer en quoi elle leur serait profitable.  

Certains pensent que cela leur confèrera plus d’argent. D’autres considèrent que donner plus d’autonomie serait une “bêtise”, dans la mesure où “on ne peut pas faire cela au beau milieu d’un pays”.

Ce projet, présenté en amont de la présidentielle roumaine du 2 novembre, prévoit notamment de faire du hongrois la langue officielle du pays sicule, ce qui, rappelle le journal, serait inconstitutionnel.


presseurop.eu | 09-oct.-2014 12:23

Commission européenne : “Cerar cherche une nouvelle candidate pour Bruxelles”

Alenka Bratušek a été retoquée à une grande majorité (par 112 voix contre 13 en sa faveur et 2 abstentions), rapporte Delo, le Parlement européen n’ayant pas donné son feu vert à la nomination de l’ancienne Première ministre slovène au poste de vice-présidente de la Commission européenne, chargée de l’Energie.

Alenka Bratušek est donc le seul candidat de l’équipe du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a avoir été écarté. Le quotidien slovène explique que si son audition a certes été décevante, Alenka Bratušek paie aussi le prix de marchandages politiques entre la droite et les socialistes européens.

En conséquence, le Premier ministre slovène, Miro Cerar, a indiqué que la Slovénie proposerait un ou plutôt une nouvelle candidate – parité oblige -, "dans deux à trois jours".


presseurop.eu | 09-oct.-2014 10:20

Belgique : “Accord de coalition Michel I”

Cinq mois après les élections législatives, les principaux partis de centre-droit se sont mis d’accord pour former une coalition avec le libéral francophone Charles Michel à la tête du gouvernement. “Après 30 heures de négociations en continu hier, Michel a pu présenter un accord de coalition et un budget qui comporte des mesures dures et des réformes sociales”, rapporte De Standaard. Par exemple, l’âge du passage légal à la retraite va augmenter progressivement pour atteindre 67 ans en 2030, le gouvernement va effectuer des coupes budgétaires représentant 8 milliards d’euros d’économies et les impôts vont baisser. La coalition est surnommé la “Suédoise” en raison des couleurs des forces politiques qui en font partie — le bleu (libéraux flamands et francophones), le jaune (nationalistes flamands) et la croix (chrétiens démocrates flamands) — selon la tradition politique belge.

Le nouveau gouvernement est inédit a de nombreux égards, note le quotidien francophone Le Soir :

Un Premier ministre de 38 ans. Rien que cette seule nouvelle aurait été considérée comme révolutionnaire et totalement historique. Et pourtant lorsqu’on regarde le gouvernement qui va se mettre en place et les mesures qu’il préconise, l’âge du capitaine et le fait que ce soit le premier libéral francophone depuis des décennies apparaissent comme le moins spectaculaire du lot. […] Michel Ier comprend un parti séparatiste et un parti francophone, en large minorité dans son camp et seul à bord face à trois partis flamands. Du jamais vu.


presseurop.eu | 08-oct.-2014 11:57

UE-Russie : “La Russie s’arme aveuglément”

Alors que l’économie russe s’enfonce dans une stagnation qui pourrait même se transformer en récession, le Kremlin veut augmenter les dépenses militaires d’un tiers en 2015, écrit Rzeczpospolita. Même les experts russes soulignent que ça pourrait être un clou dans le cercueil de l’économie russe.

La situation économique du pays se détériore en raison de la baisse des prix du pétrole, des sanctions de l’UE, de la forte augmentation des coûts liés au conflit en Ukraine et d’une dépréciation importante du rouble (qui a perdu 15% contre le dollar sur les trois derniers mois). Rien que cette année la banque centrale russe a dépensé 69 milliards de dollars pour contrer la dévaluation de la devise nationale.

Dans ces conditions, le programme de modernisation de l’armée sera insoutenable pour la Russie,

a admis Anton Siluanov, le ministre russe des Finances, ce mardi.


presseurop.eu | 08-oct.-2014 11:35

Investissements à l’étranger : “La Chine change de tactique et parie gros sur les actifs européens”

Les investisseurs chinois se sont précipités en Europe au plus fort de la crise de la dette qui touchait le continent, écrit le Financial Times. Selon une enquête du quotidien londonien, les investissement directs chinois en Europe sont passés de 6,1 milliards d’euros en 2010 à près de 27 milliards fin 2012.

Cette “transformation du modèle chinois d’investissements à l’étranger” s’est traduite, selon le journal, par le fait que la superpuissance asiatique a acheté en bloc des actifs à bas-prix dans “quelques-uns des pays les plus touchés de la périphérie de la zone euro".

Pour le Financial Times, la tendance révèle –

les stratégies des investisseurs chinois et des migrants, qui participent d’un effort national – la politique du ‘going out’ [d’expansion à l’étranger] datant de 1999 – pour trouver de nouveaux marchés et renforcer l’économie chinoise. [...] Les analystes du continent observent la formation d’accords robustes et des signes selon lesquels l’investissement va augmenter de manière significative cette décennie.


presseurop.eu | 07-oct.-2014 13:09

Auditions au Parlement européen : La Commission Juncker sous pression
El País, Madrid – Le nouvel exécutif bruxellois passe son grand oral ces jours-ci devant le Parlement européen. Si ce dernier a bien choisi son président, il peut tout à fait recaler les commissaires qui ne lui plaisent pas. Une contradiction qui pèse sur les rapports entre les institutions. Voir en entier .
presseurop.eu | 07-oct.-2014 12:17

Politique : Diriger l’Europe aveugle
, – Cartoon. Voir en entier .
presseurop.eu | 07-oct.-2014 12:03

Espagne : “Ebola. Une aide-soignante de Madrid, première contaminée hors d’Afrique”

Le ministère de la Santé espagnol a confirmé le 6 octobre que l’aide-soignante qui s’est occupée du missionnaire Manuel Garcia Viejo, décédé le 25 septembre à l’hôpital Carlos III de Madrid après avoir été infecté par Ebola en Sierra Leone, a contracté le virus, rapporte ABC.

Le quotidien espagnol explique qu’“il s’agit du premier cas de transmission du virus hors d’Afrique”. Une trentaine de personnes, ayant été en contact avec l’aide-soignante, sont suivies pour s’assurer qu’elles ne sont pas elles aussi atteintes.

Il s’agit désormais d’enquêter sur d’éventuelles failles dans les protocoles de protection. “Selon des sources communautaires”, ajoute ABC, la Commission européenne devrait aussi demander à l’Espagne de

fournir des explications sur les circonstances de la contamination, étant donné que les hôpitaux européens doivent être “hautement équipés” pour protéger leur personnel.


presseurop.eu | 07-oct.-2014 11:41

Bulgarie : “GERB a remporté les élections, pas le pouvoir”

Le GERB (conservateur) de l'ex Premier ministre Boïko Borisov est arrivé en tête des élections législatives anticipées du 5 octobre, mais, selon les sondages sortie des urnes, il n'a pas de majorité au Parlement.

Le vote à produit "un Parlement très fragmenté, avec la présence de 7-8 partis", note Sega, qui prévoit "d'importants problèmes dans la formation du gouvernement."

Le GERB devrait obtenir entre 85 et 100 sièges sur 240. Son adversaire socialiste BSP "s'est effondré", en enregistrant "les pertes les plus importantes depuis la transition. Il aura moins de 50 sièges." Le parti turc DPS devrait obtenir entre 20 et 35 sièges, alors que quatre partis plus petits devraient passer le seuil de représentativité de 4%. Selon le quotidien,

A la recherche d'une alternative, les électeurs ont puni les partis les plus importants et vote pour les plus petits.


presseurop.eu | 06-oct.-2014 12:19

Immigration : “Après Lampedusa, itinéraire des naufragés”

Le 3 octobre 2013, une embarcation qui transportait des immigrés clandestins en provenance de la Libye s'est écoulée au large des côtes de l’île de Lampedusa (Italie), causant plus de 350 morts, rappelle La Croix. Un an après la tragédie, “l'Europe a toujours du mal á definir sa politique migratoire”, poursuit le quotidien:

Il existe bien un « Bureau européen d’appui en matière d’asile », basé à Malte, mais celui-ci ne dispose pas d’informations sur la réinstallation dans le reste de l’Europe des migrants arrivés en Italie. [...]N’ayant pas livré leur identité et n’étant recensés par aucune institution, ils échappent à la règle selon laquelle tout « migrant » arrêté par la police en Europe est renvoyé dans l’État où il a été enregistré.

Le quotidien précise que la Suède est devenu “le nouvel Eldorado”, étant le pays qui figure en tête de la liste des destinations pour les demandeurs d'asile.


presseurop.eu | 06-oct.-2014 11:43

Après le "Moscovici bashing", la "paix des braves"
« Comment être certains que vous serez le braconnier devenu garde-chasse ? », a lancé la libérale néerlandaise Sophie In’t Veld à Pierre Moscovici devenu à son corps défendant l’incarnation...
bruxelles.blogs.liberation.fr | 03-oct.-2014 17:02

Royaume-Uni : Une oeuvre de Banksy, jugée “raciste” détruite, juste avant des élections

La mairie de Clacton-on-Sea (sud-est de l’Angleterre) a effacé une oeuvre murale sans réaliser que son auteur est l’artiste Banksy. Le graffiti, satirique, représentait des pigeons tenant des pancartes “les migrants ne sont pas les bienvenus”, “retourne en Afrique”, en direction d’un autre petit oiseau coloré.

Les responsables de la mairie ont déclaré avoir effacé l’oeuvre après avoir reçu une seule plainte selon laquelle le graffiti était “offensant et raciste”. Selon le critique d’art du Guardian, Jonathan Jones, cet incident est révélateur du climat d’avant-élection qui règne à Clacton-on-Sea. La petite ville sera en effet amenée à voter le 9 octobre lors d’élections législatives partielles qui opposeront le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (Ukip) et les Conservateurs – le maire de la ville ayant rallié Ukip après avoir quitté le Parti conservateur. Or cette élection pourrait permettre à Ukip d’obtenir son premier siège au Parlement, explique le Guardian. Pour le quotidien britannique,

Si cette image n’a effrayé personne, c’est sûrement parce que les opinions exprimées par les pigeons sont trop proches des opinions réelles en vogue. La satire est tellement exacte que l'on pourrait croire que c’est la réalité.


presseurop.eu | 03-oct.-2014 15:02

Royaume-Uni : “Que la folie des droits de l’homme cesse”

Le gouvernement britannique entend revoir ses relations avec la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Il s’agirait de ne plus considérer la CEDH que comme un “organe consultatif” qui, de fait, ne pourrait plus faire “ingérence dans [les] affaires” du pays, écrit le Daily Express.

La nouvelle déclaration des droits et des devoirs que le gouvernement conservateur projette de présenter priverait les juges de Strasbourg “de leurs pouvoirs qui leur permettent de s’immiscer [dans les affaires] britanniques”. Le quotidien conservateur explique que selon le projet du gouvernement,

Si les juges rejettent [la transformation de la CEDH en simple organe consultatif], alors la Grande-Bretagne quitterait la Convention européenne des droits de l’homme. En conséquence, le pays ne relèverait plus de la compétence de la Cour. [...] [Ce projet du gouvernement] va sans aucun doute provoquer l’ire des Libéraux-démocrates, des Travaillistes et des militants des droits de l’homme. Mais il a été largement salué [...] par les députés conservateurs. Ceux-ci rapportent que les électeurs sont remontés contre ces juges étrangers non-élus, qu’ils considèrent comme étant du côté des immigrés clandestins, des individus soupçonnés de terrorisme et des criminels.


presseurop.eu | 03-oct.-2014 12:14

OTAN : Jens Stoltenberg regarde à l’Est

L’ex-Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, qui a pris les fonctions de secrétaire général de l’OTAN ce jeudi, a fixé le cap de son action dès le départ, rapporte Le Figaro, selon lequel Stoltenberg

offre au Kremlin la perspective distante d'une “relation constructive” avec l'Occident, mais sans rien changer aux préalables posés : la Russie doit montrer “nettement” qu'elle entend respecter le droit international en Ukraine et, en attendant, l'Alliance atlantique va muscler son dispositif militaire dans l'est de l'Europe.

Selon le quotidien, il n’y a “pas de contradiction entre une Otan forte et le souci de construire une relation constructive” avec Moscou. Stoltenberg envisage notamment d’organiser un conseil OTAN-Russie. Cependant, ajoute Le Figaro, il est conscient du fait que certains membres de l’OTAN se sentent menacés par la Russie et que l’émergence de l’État islamique en inquiète d’autres :

Le chef de l'Alliance va donc suivre le sillon tracé sous son prédécesseur. Il fera ses premières visites à deux capitales qui s'estiment menacées, l'une par la Russie, l'autre par l'État islamique : Varsovie et Ankara. Aux deux, il promet l'aide de l'OTAN en cas d'attaque. Et c'est dès février 2015 que les vingt-huit ministres de la Défense devraient décider de la géométrie et des moyens du ‘fer de lance’, l'avant-garde militaire que l'OTAN veut planter en première ligne, en Pologne et dans les pays Baltes surtout, comme gage de la sécurité collective.

Le Figaro souligne que la tâche du Norvégien s’annonce difficile, notamment en raison des questions budgétaires. Les États-Unis financent les trois quarts du budget de l’OTAN. Il est demandé aux autre membres qu’ils s’engagent davantage financièrement dans la défense :

Le sommet de l'OTAN, le mois dernier au pays de Galles, a promis d'inverser la tendance à la baisse des enveloppes dédiées à la défense en Europe. Et c'est sur ce front-là que la mission de Jens Stoltenberg pourrait être la plus difficile, au moment où Vladimir Poutine teste la crédibilité et les moyens de l'Alliance.

Le nouveau secrétaire général de l'Otan estime que ces questions financières sont cruciales et que sa réussite en dépendra. Il annonce qu’il sera intransigeant à ce niveau-là. Mais Le Figaro ajoute que la crise budgétaire risque de compliquer la donne.


presseurop.eu | 03-oct.-2014 09:55

Commission européenne: Moscovici, seul, si seul
Mon billet sur l'audition par le Parlement européen de Pierre Moscovici, commissaire désigné aux affaires économiques et monétaires, est ici. Bonne lecture !
bruxelles.blogs.liberation.fr | 02-oct.-2014 23:19

Pologne : “Le gouvernement va aider tout le monde”

Les agriculteurs, les mineurs, les personnes malades, les vétérans, les étudiants, les retraités et les familles – ils peuvent tous compter sur l’aide du gouvernement d’Ewa Kopacz”, estime Rzeczpospolita, au lendemain de l’exposé de politique générale à la Diète (Assemblée nationale) du premier ministre qui a remplacé Donald Tusk après qu’il ait été désigné président du Conseil européen. Dans son bref discours, Mme Kopacz a promis notamment une réforme du système fiscal, de la loi sur les entreprises, l’instauration d’une garantie de congés parentaux pour les chômeurs, une nouvelle loi sur le soutien aux entreprises affectées par l’embargo russe, la continuation du programme d’assistance accordée à l’Ukraine et une augmentation des dépenses militaires à 2% du PIB. Cependant, le journal regrette qu’

en écoutant le premier ministre hier, on pouvait avoir l’impression que les intérêts particuliers de certains groupes sociaux sont devenus plus importants que le but commun de bâtir une société civile prospère.

Après l’allocution, la Diète a voté sa confiance au nouveau gouvernement avec 259 voix pour et 183 voix contre.


presseurop.eu | 02-oct.-2014 13:01

Biélorussie : La crise ukrainienne, une aubaine pour Loukachenko

S’il y a un pays qui a profité de la crise ukrainienne, c’est la Biélorussie”, écrit Nezavissimaïa Gazeta, qui note que Minsk a récemment quitté son statut de paria international et que son président, Alexandre Loukachenko, n’est plus considéré infréquentabe par ses pairs. Mais le quotidien russe estime que si le rôle de la Biélorussie dans les négociations pour la résolution du conflit russo-ukrainien a permis de changer le regard sur “cet Etat dirigé par le ‘dernier dictateur européen’” et de le propulser sur le devant de la scène politique européenne, ce “n’était qu’un début”.

Pour Nezavissimaïa Gazeta, Loukachenko, que le journal dépeint comme étant habile politiquement dans la mesure où sa “stratégie de la girouette entre l’Occident et la Russie a jusqu’ici été payante”,

va pouvoir se servir à la fois de Moscou, qui ne veut pas perdre son partenaire, et de l'Occident, qui ne veut pas d'une Russie plus forte et encore moins du développement de l'Union douanière [avec la Russie et le Kazakhstan].

De même,

il pourrait essayer de transformer Minsk en “plateforme mondiale” des relations entre la Russie et l'Occident [...]. Ou encore en place boursière de l'UE et de l'union douanière, d'autant que les Européens songent déjà à créer une zone de libre échange avec cette dernière. Un tel projet, qui pourrait propulser la Biélorussie sur l'avant-scène de l'Europe, améliorer son image et lui offrir des retombées économiques non négligeables, ne peut qu'intéresser Alexandre Grigorievitch Loukachenko, qui n'a de cesse de prédire un destin hors du commun pour son pays.


presseurop.eu | 02-oct.-2014 11:33

Trafic d’êtres humains : “Esclaves polonais”

C’est parmi les Polonais qu’il y a le plus de personnes obligées de travailler pour un salaire de misère au Royaume-Uni”, s’allarme Gazeta Wyborcza, qui cite un rapport publié par l’Agence nationale de la criminalité (NCA) britannique. En 2013, la NCA a identifié 2744 “victimes potentielles de trafic humain” (un chiffre en augmentation de 22% par rapport à 2012). Plus de 40% des cas concernent les abus sexuels et presque 30% le travail forcé. Le rapport met en évidence le fait que la Roumanie et la Pologne sont respectivement les pays d’origine de la plupart des victimes du premier et du deuxième de ces groupes. Le quotidien souligne que les députés britanniques préparent une loi qui sanctionnera plus durement l’esclavage moderne.


presseurop.eu | 01-oct.-2014 18:09

Belgique : “Procès du terrorisme. Jour 1”

L’un des plus gros procès pour terrorisme que la Belgique ait jamais connu a débuté le 29 septembre à Anvers, écrit la Gazet van Antwerpen.

Le procès vise le goupuscule radical islamiste Sharia4Belgium. Celui-ci est suspecté d’endoctriner de jeunes musulmans via les réseaux sociaux, et de les envoyer se battre aux côtés des djihadistes en Syrie. Selon le procureur fédéral, le groupuscule est “un terrain fertile pour les terroristes musulmans”.

Sur les 46 accusés – tous membres de Sharia4Belgium – seuls 17 se sont présentés à l’ouverture du procès le 29 septembre. Les autres sont soupçonnés de combattre en Syrie ou d’y être morts. Les audiences devraient durer trois jours.


presseurop.eu | 30-sept.-2014 13:28

Espagne : “Blocage express”

La Cour constitutionnelle suspend en un temps record le 9-Nécrit El Periódico, au lendemain de l’accueil du recours déposé par le gouvernement de Madrid contre la loi catalane sur les référendums et le décret convoquant la consultation sur l’indépendance de la Catalogne, prévue le 9 novembre, et signée le 27 septembre par le président de la région, Artur Mas. La Cour a rendu sa décision en un temps record en raison de “l'importance constitutionnelle et politique” du défi catalan ‘pour la société espagnole dans son ensemble et en particulier pour la Catalogne’”, note le quotidien.

Celui-ci ajoute que la Cour

consent à suspendre les mesures saisies et donne 15 jours au gouvernement et au Parlement catalan ainsi qu’au Parlement national pour présenter leurs remarques contre sa décision. Le gouvernement catalan a déjà annoncé qu’il fera appel.


presseurop.eu | 30-sept.-2014 12:22

Catalogne : Deux poids, deux mesures
La Vanguardia, Barcelone – Cartoon. Voir en entier .
presseurop.eu | 30-sept.-2014 12:22

Les flux RSS et Atom appartiennent à leurs propriétaires respectifs.